La Guerre de la Faille T4 : Ténèbres sur Sethanon de Raymond E. Feist


Edition : Milady, 23/11/12

Résumé 4ème de la couverture : Un vent maléfique souffle sur Midkemia. Tandis qu'à Krondor, la guilde d'assassins qu'on appelle les Faucons de la Nuit oeuvre à la perte du prince Arutha, au nord se rassemble l'armée des Ténèbres... Le dernier espoir du royaume des Isles repose sur les épaules du maître-magicien Pug, et du guerrier Tomas, l'héritier des seigneurs-dragons valherus. C'est dans les ruines de la cité nommée Sethanon que se déroulera la bataille finale entre l'ordre et le chaos... une bataille dont l'enjeu n'est autre que le destin de mille mondes !




Mon avis

Voilà la fin d'une merveilleuse saga. J'appréhendais ce quatrième livre, tant je m'étais investie émotionnellement dans l'histoire de Pug. J'avais peur d'être déçue, comme toujours lorsque je débute un tome qui clôt une saga qui me plait beaucoup. Mais bien plus encore, je crois que j'étais triste à l'idée de laisser cette histoire derrière moi. Heureusement pour me consoler, il me suffit de me dire que si la saga est finie, le cycle de Krondor lui, ne fait que commencer !

Nous retrouvons Pug, Arutha et leurs compagnons un an après la fin de la quête du Silverthorn. Si la tranquillité s'est installée sur les terres du Royaume, tous savent pertinemment que les ténèbres ont au mieux été repoussées, et attendent patiemment l'heure de frapper cachées au Nord. Parti depuis un an maintenant, Pug revient enfin sur sa terre natale, et propose à son meilleur ami Tomas, de l'accompagner dans une quête qui leur permettra peut-être de sauver tout ce à quoi ils tiennent.

Ce livre est une très bonne conclusion à cette saga. Toutes les questions y trouvent leur réponse. C'est avec plaisir que vous y retrouverez vos personnages préférés, ceux-là même que vous aurez vu grandir et vieillir. Pour moi, ce tome a révélé les personnages de Pug et Tomas. Leur initiation respective et les chemins de vie différents qu'ils ont choisis prennent ici tout leur sens. Si les précédents tomes les révélaient chaque fois un peu plus, dans Ténèbres sur Sethanon nous découvrons leur réel potentiel. Ce qui laisse présager une incroyable suite pour ces deux personnages. Les autres figures tel qu'Arutha ou Jimmy les Mains Vives y trouvent également leur place, même si par moment, ils s'effaceront un peu afin de donner plus d'espace à d'autres personnages secondaires.

Par contre, je dois tout de même vous avouer qu'il s'agit du tome que j'ai le moins apprécié. Beaucoup d'éléments ne m'ont pas permis de m'émerger totalement dans la conclusion de La Guerre de la Faille. La première des choses, ce sont les batailles. Pour moi, il y en a eu un peu trop. J'ai eu du mal à reprendre mon souffle entre certains chapitres tant l'action y était prenante et conséquente. J'aurais aimé un peu de répit même si évidemment, en temps de guerre, il est difficile d'en disposer. Les dialogues incisifs et teintés d'humour des personnages m'ont permis de respirer entre deux attaques, mais n'étaient pas suffisamment posés pour empêcher tous ces enchainements d'actions de m'essouffler. La seconde chose qui m'a déplue est la place de la femme dans l'épopée midkemienne. Autant dire qu'elle est inexistante. Si la princesse Carline se présentait comme une figure prometteuse dans les deux premiers tomes, elle est complètement mise de côté dans les deux derniers. Et à côté d'elle, les autres personnages féminins font pâle figure, c'est dire... je parle de cet élément dans cette chronique-ci particulièrement, car nous rencontrerons dans ce quatrième tome un peuple où les femmes se battent, et dont l'une d'entre elles aurait pu avoir une place plus importante dans cette histoire mais qui finalement, se révélera à mon goût plutôt décevante. La Guerre de la Faille est une saga purement masculine, et en cela j'ai été un peu déçue.

Je souhaiterais maintenant aborder le sujet de la magie. J'ai aimé en savoir plus sur le contexte surnaturel de Krondor, mais maintenant encore, alors que j'ai refermé ce quatrième livre il y a quelques jours, je ne sais pas quoi en penser. Ce dernier tome apporte énormément d'informations à assimiler. Cette complexité a bien failli me perdre à plusieurs reprises. Je n'avais pas envie d'arrêter ma lecture, loin de là. Je trouve simplement que ce tome présente un trop plein d'informations, à tel point que le lecteur finit par ne plus savoir où en donner de la tête. J'ai évidemment apprécié d'obtenir les réponses des nombreuses questions que j'ai pu me poser depuis la lecture du premier tome. Mais tout de même, si cela avait pu être étaler sur la totalité de la saga, et non pas tomber d'un seul bloc dans le tome quatre, je pense que cela aurait pu être plus digeste.


En conclusion

Je dois admettre que cette quatrième chronique n'est pas du même ton que les trois premières. Ne pensez pas que je n'ai pas apprécié ma lecture. C'est simplement que tous les bons points que j'ai pu y trouver, je les ai déjà cités dans mes précédents avis. Cette saga est excellente et ce quatrième tome y apporte une conclusion cohérente et très intéressante. Vraiment, je ne peux que conseiller cette saga, que j'ai adoré ! Et j'ai hâte de me lancer dans la suivante : La Trilogie de l'Empire.

Commentaires