Les Sept Portes de l'Apocalypse T1 : La Croisade des Carpates de Diana et Vanessa Callico

Editions : Le Héron d'Argent, 20€, 345 pages.
Résumé 4ème de couverture : Comment réagiriez-vous si, au lieu de mourir, vous vous trouviez projeté dans le corps d'une jeune aristocrate du XVème siècle promise à Vlad Drakul ? C'est ce qui arrive, de nos jours, à Eva, étudiante en littérature, qui est poussé dans une faille volcanique par le linguiste qu'elle voulait retrouver. Celui-ci, possédé par l'esprit d'un légat du pape de Drakul, n'a que ce moyen pour sauver les deux époques de l'Apocalypse. Commence alors pour Eva une étrange quête qui doit la mener à comprendre pourquoi, au XXIème siècle, une étrange maladie ravage le monde et au XVème, de monstrueuses créatures surgissent au cœur du Danube.



Mon Avis

Celui-là aussi a attendu un certain nombre de mois sur l'étagère de ma bibliothèque. C'est simple, je l'ai acheté à au salon Livre Paris 2016, soit il y a plus d'un an et demi. J'avais commencé sa lecture il y a quelques mois, mais en plein concours, j'avais été obligée d'arrêter. Finalement, je l'ai recommencé depuis le début au mois de novembre 2017 et l'ai lu dans la foulée. Et honnêtement, j'ai vraiment aimé ce premier tome.

Pour commencer : le découpage. L'histoire se déroule sur deux plans parallèles. On suit la jeune Eva, étudiante passionnée du XXIe siècle, qui rédige une thèse sur l'Apocalypse, et Vlad Drakul un comte sanguinaire du XVe siècle qui tente de protéger ses terres de l'envahisseur. Chacun de leur côté, à six siècles d'écart, vont être témoins d'événements étranges et effrayants tout droit tirés de l'enfer et qui semblent étroitement liés même à travers les siècles. Alors qu'Éva cherche des réponses quant à la mystérieuse épidémie qui se répand rapidement, la voilà transportée au XVe siècle, dans le corps d'une jeune noble qui s'apprête à épouser Vlad Drakul. 

L'histoire est vraiment entrainante car elle mêle habilement fantasy, romance, horreur et histoire religieuse. On reste clairement dans une intrigue terrifiante posée sur un background théologique et bourré de références bibliques et scientifiques. J'ai apprécié tout cela parce que tout est bien dosé. J'avais peur que la romance ne prenne le dessus sur tout le reste, mais pas du tout. Elle a été amenée avec intelligence, quoiqu'un peu trop rapidement tout de même. Mais cela reste l'un des composants de l'histoire, et non pas l'élément principal, ce qui est vraiment appréciable.

Le début est un peu long à se mettre en place il est vrai. Cependant, une fois qu'on finit ce premier tome, on se rend compte que tout ce qui a constitué la première partie, et qui nous a peut-être semblé un peu longuet, était finalement nécessaire à la mise en place de l'intrigue dans son ensemble. 

Les personnages sont également très bien travaillés. On voit une véritable évolution chez Éva, dans le bon sens du terme puisqu'au fur et à mesure de l'histoire, elle va s'affirmer, se mettre en avant et montrer à quel point elle peut avoir de la ressource. Elle va s'adapter très rapidement à son nouveau mode de vie et va accepter la mission qui lui a été confié sans broncher. Quant à Vlad Drakul, dépeint comme un monstre sanguinaire, figure d'origine du comte Dracula du XXIe siècle, il n'a rien d'un vampire. Certes, la violence dont il fait preuve est extrême, mais elle a toujours pour origine sa volonté de protéger son royaume et ses sujets. C'est un personnage qu'on apprécie de découvrir. Finalement, le petit moins je dirai, ce sont les personnages secondaires. De mémoire, à part le moine Nicholas et le chercheur Xavier Perti il n'y a pas vraiment d'autres personnages intéressants à suivre. C'est un peu dommage. 



En conclusion

C'est un premier tome très intéressant et qui ouvre de façon surprenante cette trilogie des sept Portes de l'Apocalypse. D'un genre extraordinaire qui mêle action, fantasy et romance sur un fond biblique des plus étranges, les personnages sont lancés dans une course contre la montre pour sauver les hommes de créatures cauchemardesques et d'un destin non moins abominable.



Les Sept Portes de l'Apocalypse :
1 : La Croisade des Carpates
2 : Le Graal de l'Inframonde
3 : L'Arche du Ragnarok

Les Roitsy de Magara Kisi T1 : Le Crépuscule des puissances de Johanna Zaïre.


Editions : Livre Auto-édité par Johanna Zaïre, 20 décembre 2014, 210 pages.

Résumé 4ème de couverture : Soulia la vingtaine, vit dans la petite ville de Magara Kisi, appelée également la Zone 1, située dans le sud de la France. Le roman commence en juillet 2010. Elle habite avec son fiancé, Liam, et sa petite soeur Dana. La vieille Edna demande à la jeune fille de venir la voir et lui fait lire un poème. Edna fait partie de ces anciens habitants qui croient que la planète Terre, qu'ils appellent Gaïa et considèrent comme leur mère, va bientôt se révolter pour punir ses habitants inconscients du mal qu'ils lui causent. Face aux annonces de catastrophes naturelles qui se multiplient, commençant par toucher l'Australie puis le Mexique, la Russie et les pays scandinaves, Soulia commence à croire sa vieille amie....

Mon avis

J'ai rencontré Johanna Zaïre lors de ma visite au Salon Fantastique 2017 de Paris. J'ai tout de suite accroché à l'univers de son stand, sombre, emprunt de magie et à la fois accueillant. Elle m'a présenté ses oeuvres, et c'est sur le T1 des Roitsy de Magara Kisi que mon oeil s'est attardé. Le résumé m'a tout de suite intriguée. Pourtant je ne suis pas une grande adepte du genre dystopique mais vous me connaissez, il suffit d'un peu de fantastique ou de fantasy pour me séduire. Et ce premier tome en contient effectivement, même si c'est en petites touches et surtout sur la fin. Ce qui laisse présager d'une suite qui en regorgera très certainement.

Mais je n'ai encore rien dit sur l'histoire. Nous suivons les aventures de Soulia (prononcé Solia) et de son petit ami Liam, deux jeunes gens qui vivent tranquillement leur petite vie  dans la ville de Magara Kisi. Alors que d'étranges phénomènes météorologiques apparaissent et détruisent une grande partie du monde, Soulia se demande si les hommes n'auraient pas attiré l'îre de Gaïa, la planète Terre personnifiée. Sans vouloir trop vous en révéler, Soulia et Liam vont devoir suivre à la lettre les recommandations de leur amie Edna, sans toutefois savoir vraiment où cela va les mener ni même ce qu'ils vont devoir faire pour sauver l'humanité. 

Ce premier tome est assez sombre. On ne sait pas du tout ce qui attend nos protagonistes, ce qu'ils vont devoir faire ou qui ils vont croiser sur leur chemin. Allant de découvertes en découvertes, de rencontres en rencontres, les pièces du puzzle vont se disperser de plus en plus sans qu'aucun d'eux ne sachent comment les assembler. Seul espoir, retourner sur ses pas et aviser une fois arrivés. C'est assez angoissant de les voir partir à l'aventure sans savoir ce qui les attend. Evidemment leur voyage ne se fera pas tranquillement, de nombreux ennemis vont croiser leur route et leurs intentions ne seront pas des plus claires. C'est ce qui tient en haleine le lecteur, le fait que l'on ne sache pas ce que veulent les ennemis ou même ce que sont sensé faire les héros de l'histoire. Le T1 se termine sur de nombreuses questions qui ne peuvent que donner l'envie de continuer et de dévorer le T2.

Les personnages principaux sont assez surprenants. Soulia est une jeune femme d'une vingtaine d'années, pas vraiment farouche, mais éperdument amoureuse de Liam. Elle n'a pas de capacités particulières, mais elle sait ce qu'elle veut et a un sens aigu des responsabilités. Même si ça ne lui plait pas, même si elle a peur, elle accepte son rôle et fera ce qu'il faudra. Liam quant à lui, a un caractère bien trempé, et n'hésitera pas à faire l'impossible pour celle qu'il aime. C'est tout logiquement qu'il la suit, parce qu'il l'aime et parce qu'il veut la protéger. On est face à une relation très fusionnelle. Je ne suis pas fan des petits surnoms qu'ils ne cessent de se donner l'un à l'autre, mais je trouve tout de même que leur relation est bien amenée et ne prend pas le pas sur l'aventure ou l'action proposée par l'histoire. Et c'est tant mieux. Un peu de romance, c'est très bien, mais j'aime l'action, les péripéties et surtout le côté trépidant et dynamique de l'histoire. Je pense que Soulia a encore énormément de choses à nous révéler et que Liam aura un grand rôle à jouer également. 


En conclusion

Les Roisty de Magara Kisi, c'est l'histoire de la fin du monde tel que nous le connaissons. Mais devant tous ces différents cataclysmes, un ennemi attend, tapis dans l'ombre. Et c'est sur les épaules d'une jeune femme qui n'a rien demandé à personne que repose le destin de l'humanité. J'ai vraiment aimé suivre les aventures de Soulia et Liam et j'attends avec impatience de me procurer le tome 2 pour percer les mystères autour de l'héroïne. Si vous aimez le fantastique et les dystopies, cette saga est faite pour vous, sans la moindre hésitation !