Thomas Passe-Monde T1 : Dardéa

Dardéa d'Eric Tasset


Edition : Alice Jeunesse
Format : Poche
Année de parution : 2010
Nombre de pages : 306

Résumé 4ème de couverture :
<<- Mon nom est Passelande et non Passemonde, bafouilla Thomas.
- Je ne parlais pas de ton nom, Thomas, mais de ton rang ! lui répondit Ela Daeron. Tu es un Passe-Mondes.>>
Thomas Passelande - un orphelin de quatorze ans - vit une existence sans histoires en compagnie de sa grand-mère Honorine. Jusqu'au jour où il découvre qu'il possède le pouvoir de pénétrer dans un univers parallèle, le mystérieux Monde d'Anaclasis, peuplé d'habitants étranges. Le jeune garçon apprend alors qu'il appartient à l'ordre respecté des Passe-Mondes, et qu'un destin hors du commun l'attend depuis toujours. D'aventures en rencontres, aux côtés de sa nouvelle amie Ela, Thomas va découvrir pourquoi cet univers incroyable lui semble si familier...

Avant toute chose, je remercie livr@ddict et les éditions Alice Jeunesse pour ce partenariat. Je suis ravie d'avoir participé à cette aventure.

Mon avis

Pour un premier partenariat, je suis plutôt contente. Ce T1 est sympa, et l'idée de base assez originale. Malgré cela, certaines similitudes avec une autre saga pour le moins célèbre ont tout de même entaché quelque peu ma lecture. 


Le contexte

Nous rencontrons Thomas, un orphelin de 14 ans qui vit chez sa grand-mère. Il mène une petite vie tranquille si l'on excepte les frères Brutoni qui les malmène à l'école, lui et son ami Pierrik. Mais du jour au lendemain, la vie de Thomas bascule, lorsqu'il découvre une brèche entre son monde et un autre. Il va se découvrir un pouvoir incroyable, vivre des aventures extraordinaires, et surtout, en apprendre beaucoup sur ses origines.
Petit plus me concernant : l'histoire commence en France et se poursuit dans un monde aux mêmes reliefs que le notre. Je lis rarement de la fantasy ou du fantastique français. J'avais commencé avec Chronique du soupir de Mathieu Gaborit, et le T1 de Thomas Passe-Monde est ma deuxième lecture (si j'ai bonne mémoire). Je dois dire qu'au début, j'étais ravie. Je me suis dit que pour une fois, je faisais un petit clin d'oeil à mon pays. De plus, Anaclasis, le monde parallèle que va découvrir Thomas, est un monde plein de magie, plus ou moins resté à l'époque du Moyen Âge. Tout pour me plaire, en somme. 


Les personnages

Ici, je dois dire que je trouve le héros principal plutôt attachant, quoiqu'un peu naïf, voire même un petit peu immature au début de l'histoire. Mais par la suite il se révèle être une véritable tête brûlée, qui n'hésite pas à se mettre en danger pour sauver la vie d'autrui. Ce que j'ai particulièrement apprécié chez lui, sont ses répliques plutôt bien trouvées. Il n'est pas spécialement en proie au doute, et préfère foncer plutôt que d'attendre inutilement. Ingénieux, il trouve rapidement les solutions aux problèmes qui se présentent. Peut être parfois un peu trop vite. C'est vrai qu'à certains moments, il manque un peu de suspens. 
Ela, la jeune amie de Thomas, est une adolescente typique. Petite princesse, elle ne supporte pas qu'on la ménage autant parce qu'elle est une fille, et rêve d'aventures et de batailles. Intrépide, elle n'en reste pas moins fragile. 
On rencontrera également d'autres adolescents, tel que Bouzin, Tenna, Pierrik et Pest. Mais j'ai malheureusement trouvé qu'aucun d'entre eux n'avait été suffisamment exploité. La part belle est faite à Thomas et Ela, et à personne d'autre.
Les adultes quant à eux, semblent très souvent s'en remettre uniquement à Thomas. Ce qui est assez étrange lorsqu'on se dit qu'ils ont à faire à un jeune étranger de 14 ans... J'avoue ne pas les avoir trouvés très intéressants, bien au contraire.
Le personnage qui m'a vraiment plu est celui de l'animaville, Dardéa. Figure élégante, sage et malicieuse, j'espère en apprendre beaucoup plus sur elle lors des prochains tomes. 


Intrigue et influences

L'intrigue est assez sympathique je dois dire. Thomas arrive dans un nouveau monde, qu'il a l'impression de connaitre depuis toujours. Cependant, de nombreux événements viennent troubler la paix qui dure depuis des siècles dans ce monde parallèle. Et ils semblent avoir un lien avec l'arrivée de Thomas. Si beaucoup d'éléments étaient relativement téléphonés, je pense que la fin laissée en suspens dans ce premier tome promet une ouverture plus intéressante pour la suite des aventures du jeune Passe-Monde. 
Par curiosité et parce que l'univers d'Anaclasis m'interpelle, je lirai avec plaisir le tome 2. Cependant, je dois dire que ma lecture a tout de même été un peu dérangée par une chose en particulier : les similitudes avec la saga Harry Potter. J'ai retrouvé beaucoup trop d'éléments, que ce soit dans l'intrigue, l'univers ou chez les personnages. Je ne veux pas trop en dire afin de spoiler le moins possible les futurs lecteurs,  mais j'espère vraiment que c'est une tendance qui tend à disparaitre dans les tomes suivants. Car dans ce T1, la patte de Rowling est bien trop présente. Et pour celles et ceux qui comme moi, ont lu la saga de l'apprenti sorcier, les similitudes sont trop flagrantes pour passées inaperçues. C'est vraiment dommage, et j'insiste là-dessus, car sans cela, ce livre aurait tout eu pour  me plaire. 


-*-*-*-

Pour conclure cette chronique, je dirai que c'est une lecture jeunesse agréable, qui propose un univers très intéressant. Mais elle ne pousse vraiment pas les choses assez loin et s'inspire trop d'un monstre de la littérature fantasy.

Commentaires