À la croisée des mondes T1 : Les Royaumes du Nord

Les Royaumes de Nord de Philip Pullman


Editeur : Gallimard
Collection : Folio Junior
Année de parution : 2000
Nombre de pages : 492 pages

Résumé 4ème de couverture :
Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l'atmosphère confinée d'une prestigieuse université anglaise, est-elle l'objet de tant d'attention ? De quelle mystérieuse mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d'enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n'hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d'un autre monde.

Mon avis


J'ai retrouvé avec grand plaisir la saga À la croisée des mondes, que j'avais commencé il y a quelques années maintenant, sans pour autant la finir (j'avais abandonné le tome 3 en cours de lecture, par manque de temps, et n'ai jamais repris). Du coup, il me paraissait plus intelligent de reprendre la saga depuis le début que de réattaquer le dernier tome. Et j'ai bien fait, car je dois dire qu'il m'en restait très peu de souvenirs.


Le contexte


Le lecteur suit les périgrinations de la jeune Lyra, petite orpheline de 12 ans élevée au Jordan College par les Érudits et le Maitre. Dotée d'un fort caractère, la jeune fille évolue dans un monde très semblable au notre. Ici chaque humain voit son âme divisée en deux dès la naissance. La première moitié prend la forme d'un être humain, la deuxième celle d'un deamon (prononcé démon). Jusqu'à la puberté, le deamon peut prendre n'importe quelle forme animale Mais une fois ce stade de la vie atteint, le deamon se fige sous une forme qui représente son humain. Personnellement, je trouve ce concept assez génial. Pullman prend énormément de temps pour faire comprendre au lecteur que ces deux êtres forment ensemble une même âme. Chacun ressent les émotions de l'autre, tout comme les douleurs, et lorsque l'humain meurt, son deamon s'évapore.
On retrouve également le thème de la religion, largement exploité tout au long de l'histoire. La question du bien et du mal, sous-entendue par l'élément de la Poussière, revient très souvent. 


Les personnages qui m'ont interpelée

J'ai beaucoup aimé les différents personnages, notamment Lyra, Mme Coulter et Iorek. Je trouve que chacun d'entre eux est très bien travaillé. On évite le plus souvent les stéréotypes, même si on retrouve forcément certains traits de caractère propres au rôle du personnage dans le récit. 
Ainsi, Lyra qui est l'héroïne, a un coeur bon, est généreuse et courageuse, téméraire et têtue. Mais elle est également très rusée, maligne, espiègle et quelque fois, je n'ai pu m'empêcher de la qualifier de peste. J'ai toutefois trouvé ses traits un peu exagérés. Quelques fois, elle a su garder un sang froid qu'il est difficile de reconnaitre à une enfant de son âge. Cependant, cela n'a rien enlevé à la crédibilité de l'histoire. Donc je dis pourquoi pas ! 
Tout comme Lyra, Mme Coulter est un personnage complexe et extraordinaire. Douce et belle,  elle n'en reste pas moins absolument monstrueuse. Mais jamais elle ne perdra la face, et jamais son masque de douceur ne se brisera. Elle reste belle et digne jusqu'au bout même s'il est évident que sous son beau visage, se cache une personnalité des plus étrange et incroyable. Pour le coup, je trouve que son deamon, le singe doré, la représente à la perfection ! Magnifique mais cruel. 
Les autres personnages sont évidemment tout autant travaillés et intéressants. Il y a Lord Asriel, l'oncle de Lyra dont on ne saurait quoi penser, tant il est impétueux, intelligent mais froid. Nous rencontrons également Iorek, l'Ours en armure, Lee Scoresby l'aéronote, Serafina Pekkala la sorcière, Roger l'ami de Lyra et les gitans Farder Coram et Jon Faa. Tous apportent quelque chose de plus au récit et font avancer l'intrigue et surtout, le personnage principal. 


Le style

Ma lecture a été agréable et fluide, malgré quelques termes techniques auxquels il semblerait que je sois allergique (neutron, particule élémentaire, etc). Tout cela relève d'un domaine qui je l'admets, ne m'a jamais vraiment intéressée. Mais ici, c'est très bien amené. L'histoire tourne autour de ce que les personnages appellent la Poussière. Il s'agit d'un élément on ne peut plus énigmatique, auquel semblent s'intéresser toutes les figures du récit. 
Certains passages m'ont toutefois un peu rebutée. Souvent, ce sont ceux où Lyra s'évanouie ou commence à s'endormir. Pullman essaie de décrire ce qu'elle voit, de la manière dont elle le voit, c'est à dire complètement flou. Et j'avoue avoir perdu le fil à plusieurs reprises. J'avais un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait (notamment lors de la scène finale, où la description de ce qu'il se passe n'est pas très concrète).


-*-*-*-

Au final, c'est une histoire que j'ai adoré redécouvrir. Et j'ai hâte de lire le tome 2 et surtout de finir cette saga (eh oui - histoire de savoir comment cela se termine !). 




Commentaires

  1. Pour ma part, je me rappelle avoir été charmée avant tout par les personnages de Serafina Pekkala et de Lee Scoresby. :)

    RépondreSupprimer
  2. Deux personnages intéressants, en effet ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'ai ADORE ce roman et le tome 1 et 2 sont dans mon souvenir ceux que j'ai préféré. Je t'envie de le relire! Pullmann écrit ,je trouve, magnifiquement bien. J'étais déçue quand j'ai découvert qu'il n'avait pas écrit d'autres saga. Du moins traduits en France. Je crois que je copierai un de ces jours...ou pour la challenge 2014 ;)

    RépondreSupprimer
  4. On va peut-être organiser une LC sur le tome 2 sur LA. Joins toi à nous si ça te tente ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'adore vraiment ce roman, et cette saga, que tu présentes bien :) je suis contente si la lecture t'a plu!!

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup ^^ elle semble plaire à beaucoup de gens c'est bien ! Je lirai la suite sous peu !

    RépondreSupprimer
  7. Ta chronique donne envie d'essayer !! Faut que je m'y mette sérieusement =)

    RépondreSupprimer
  8. Merci ^^ Il semblerait que ce soit un classique en matière de littérature jeunesse ! Je te le conseille vivement !!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire