Georgina Kincaid T1 : Succubus Blues

Succubus blues de Richelle Mead


Edition : Bragelonne
Format : Epub
Année de parution : 2011

Résumé Feedbooks : 
" Georgina Kincaid est succube. À priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rencard sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, son travail en librairie la passionne. Mais pour l'heure, Georgina est propulsée au coeur de la tourmente, et ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours. "
Mon avis

J'étais un  peu dubitative à l'idée de commencer cette série. J'avais aimé la saga Cygne Noir du même auteur, mais celle-ci me tentait moins, notamment à cause de la nature démoniaque de l'héroïne. Dans la série Cygne Noir, j'avais trouvé le côté romance peu crédible par certains moments. Certaines scènes n'étaient à mon sens pas justifiées. Mais j'ai été agréablement surprise par le T1 de Georgina Kincaid. On m'avait prévenue : cette série est plus intéressante que Cygne Noir, et très bien menée (en tout cas pour ce premier livre). J'ai craqué.


Le contexte

Nous suivons les aventures d'une succube, Georgina Kincaid. Sa condition démoniaque l'oblige à se nourrir de l'énergie vitale des hommes (et femmes) en assouvissant leurs désirs sexuels (d'où mon appréhension initiale -j'avais peur de lire des scènes de sexe à tord et à travers sans aucune crédibilité dans le récit- ). Elle habite à Seattle, et en parallèle de son activité surnaturelle, elle est sous-directrice d'une librairie.  En mal d'amour, elle ne peut malheureusement pas se permettre d'aimer qui que ce soit, car un simple baiser pourrait tuer son partenaire. Elle tue son temps entre ses deux boulots et ses amis tout aussi surnaturels qu'elle (vampires et démons, entre autre chose). Cependant, du jour au lendemain tout bascule. En plus d'être prise pour cible par un serial killer d'êtres surnaturels, elle rencontre dans le même temps son écrivain préféré, devant lequel elle doit réfréner ses envies si elle souhaite le garder en vie.
L'histoire évolue entre anges et démons, et autres éléments tels que la Bible et ses différentes traductions.  Mais dans la mesure où le personnage principal est une succube, nous sommes loin d'un livre moralisateur ou du même genre. Non, il s'agit simplement d'une histoire de démons, et de pouvoirs célestes qui dépassent les mortels. 


Les personnages

Encore une fois, je m'attendais à une héroïne typée girouette, ne sachant pas vers quel homme se tourner et essayant les deux à l'occasion histoire de mieux comparer. Mais non... à cause de la nature même de Georgina, il lui est impossible d'entretenir la moindre relation sexuelle avec un homme qu'elle apprécierait, au risque de le tuer. Donc le problème des sentiments est réglé dès le départ : pas de romance ! Vous vous doutez bien que ce n'est pas vraiment le cas ! Si elle se l'interdit, il n'est pas dit non plus qu'elle n'en souffre pas. Mortelle avant d'être transformée en démon, Georgina ressent toujours les mêmes émotions que nous, et ne peut s'empêcher de tomber amoureuse lorsqu'elle rencontre quelqu'un qui lui plait... et c'est là son plus gros problème. Au-delà de ça, c'est une héroïne qui m'a plu par son caractère affirmé mais fragile. 
Tout comme pour Mercy Thompson et Eugénie Markham, on retrouve les deux hommes entre lesquels va balancer le coeur de Georgina, même si les choses évoluent différemment pour chacune de ces trois sagas. Il y a tout d'abord Seth, l'écrivain préféré de Georgina, qu'elle rencontre lors de la promotion du dernier livre de l'auteur, venu spécialement dans la librairie dont elle est sous-directrice. Ensuite, il y a Roman, un jeun homme qu'elle a rencontré fortuitement, dans cette même librairie. Beau, intelligent et plein d'humour, il est le gros cliché de l'homme "parfait". Comme expliqué précédemment, Georgina ne peut pas se laisser aller à flirter. C'est un fait intéressant, puisque l'on explore bien rapidement les notions de sacrifice et d'abandon. Encore une fois, le côté romance de ce tome 1 ne m'a pas déplue, à l'inverse de celui de la saga Cygne Noir, qui m'avait exaspérée au plus haut point. D'un autre côté, cela peut encore venir...
Je ferai un unique paragraphe sur les personnages secondaires, tel que Carter et Jerome, respectivement ange et archidémon, autrement dit des êtres surnaturels supérieurs. Il y a également Peter et Cody, deux vampires, et enfin Hugh un démon de même rang que Georgina. Carter et Jerome ont tous deux une importance fondamentale dans l'intrigue principale. Quant aux autres, ce sont des personnages qui apparaissent bien moins souvent, même s'ils ont chacun leur rôle à jouer... Je ne peux vraiment pas en révéler plus sans vous spoiler...

-*-*-*-*-

Pour finir cette petite chronique, je rajouterai que sans être un coup de coeur comme l'a été le T1 de Mercy Thompson, je lirai avec plaisir le T2, espérant cependant qu'il ne se perde pas dans les méandres de la romance.




Commentaires

  1. J'ai souvent vu ce livre, sans oser l'acheter parce que je ne savais pas à quoi m'attendre. Au final, ton avis me pousse un peu plus à le lire :) Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Mais de rien ^^ et bonne lecture à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme toi, au départ je n'avais pas vraiment envie de lire ce livre à cause de la nature de l'héroïne mais au final j'ai été agréablement surprise malgré quelques scènes un peu crues( quand même ^^)!
    Super article ;)!

    RépondreSupprimer
  4. Merci :)

    Pour les scènes un peu crues, tu retrouveras ce même genre de scènes dans Cygne Noir :) Elles ne m'ont pas dérangée ici, je les trouvais plus "justifiées" en quelque sorte, que dans l'autre série !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire