Les Joyaux Noirs T1 : Fille du sang d'Anne Bishop

Edition : Milady, 2010

Résumé : Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l’arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d’Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre. Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente. Ainsi commence un impitoyable jeu d’intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l’amour sont les armes… et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l’imaginent.



Voilà un premier tome comme je les aime. Cette saga a tous les éléments pour me plaire : sorcellerie, démons, contexte historique bien travaillé, un univers original, de l'action et peu de place à la romance. 


Mon avis


Un petit avertissement avant toute chose : Sachez que cette saga n'est pas à mettre entre les mains de tout le monde.  Nous sommes loin de l'univers du Seigneur des anneaux, Harry Potter ou de La Guerre de la Faille. Viol, pédophilie, inceste, rythment tout du long les nombreuses pages de ce premier tome. Non, la lecture n'est pas spécialement difficile, car l'auteure ne se perd pas en détails nauséeux. Nous sommes simplement face à une société matriarcale, dont les sorcières les plus puissantes peuvent entraver les mâles qu'elles convoitent, les transformant par la même occasion en esclaves sexuels. Parallèlement, pour se venger, certains hommes libres et apeurés par ces femmes n'hésitent pas à briser de jeunes sorcières (par jeune j'entends des enfants de onze - douze ans voire moins), afin d'éviter qu'elles ne deviennent de puissantes sorcières, et qu'elles assujettissent à leur tour les hommes doués de magie. C'est un cercle des plus vicieux. Cependant, si vous n'êtes pas hypersensibles à toutes ces horreurs, l'histoire aura toutes les chances de vous séduire. 

Le début de l'histoire est assez difficile à suivre. L'auteure ne donne pas toutes les clés de lecture immédiatement, et remettre en ordre les différentes pièces du puzzle est parfois ardu. C'est un point qui pourra rebuter plus d'un lecteur. Cependant, il ne faut pas s'arrêter à cela. Si le début est difficile à comprendre, tout se remet plus ou moins bien en ordre au fur et à mesure de la lecture. Outre les nombreuses espèces, les différents rangs dans la hiérarchie sorcière et les trois mondes qui constituent l'univers du roman, la chose la plus importante à retenir est le système des joyaux magiques, qui donne son titre à la saga. Chaque personne du lignage, autrement dit chaque personne ayant le don de magie, se voit confier un joyau lors de la cérémonie de naissance. Ce joyau est la source de leur magie, et peut avoir différentes couleurs. Les joyaux clairs sont relativement faibles. Les plus sombres sont les plus puissants. Lors de la cérémonie de l'offrande que le mage pourra accomplir dans son adolescence, un deuxième joyau lui est confié, qui peut être un, deux ou trois rangs au dessus de la couleur du premier. Car les couleurs sont également classées. Le blanc est la plus faible, le noire la plus puissante. L'opale est la couleur qui marque la limite entre les clairs et les sombres, car elle peut être à la fois l'une ou l'autre. Ce système de joyaux est des plus intéressants et sera l'élément déclencheur de l'histoire. La couleur la plus puissante avec laquelle un mage peut naître est le rouge. Ce qui veut dire que lors de la deuxième cérémonie, il peut avoir la couleur suprême, le noir. L'histoire de la trilogie des Joyaux Noirs débute lorsque Sathan rencontre la petite Jaenelle, ornée au noir dès la naissance. Elle est Sorcière, celle dont la chair est faite de rêves, celle qu'il devra par tous les moyens protéger.

Toute l'intrigue tourne autour d'un seul et même personnage : Jaenelle. Elle n'a que douze ans, et pourtant, elle suscite déjà toutes les convoitises. Sa puissance magique surpasse toutes les autres. Et de cela, les démons en ont bien conscience. Cependant, n'allez pas croire que les démons sont les "méchants" de l'histoire. Loin de là. En proie aux caprices des puissantes Reines, confrontés à la magie de la prêtresse noire Hékatah, ils n'ont qu'un but : instruire et protéger Jaenelle, jusqu'à ce qu'elle soit assez âgée pour avoir sa propre cour, et recréer un climat de magie agréable dans les trois mondes. Ce qui est vraiment intéressant, c'est que tous les différents points de vue des personnages tournent autour de Jaenelle, sans pour autant que le moindre chapitre ne soit réellement consacré à la sorcière. Le récit n'est jamais raconté du point de vue de Jaenelle et pourtant, elle est omniprésente dans tous les chapitres. Ainsi, le lecteur ne sait jamais quels sont les véritables sentiments de la petite fille, si ce n'est par l'intermédiaire des autres personnages. Jaenelle reste un mystère tout au long du roman. Et je trouve cela finement joué de la part de l'auteure. 


En conclusion

L'action de ce premier livre est bien dosée. Discussions animées, violentes interactions, moments intimes (intimes, pas sexuels !), réflexions, ponctueront la lecture de manière fluide et équilibrée. Ce roman se lit vite et bien, il n'y a que la violence sexuelle toutefois peu décrite qui pourra peut être heurter la sensibilité de certains. J'ai hâte de lire la suite, d'autant plus que nous quittons les personnages sur une bataille inachevée, dont nous savons déjà que les conséquences sur l'histoire seront extrêmement lourdes.

 

Commentaires

  1. J'ai eu un énorme coup de coeur pour cette saga !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai ? les deux tomes suivants m'attendent dans la PAL, j'ai hâte de les lire ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire