Le Protocole de la crème anglaise T2 : Imprudence de Gail Carriger

Editions : Orbit, Le Livre de poche, 2017, 8,90€, 578 pages. 

Résumé 4ème de couverture : Rue et l'équipage du dirigeable La Coccinelle à la crème sont de retour d'Inde avec des révélations à secouer les fondements de la communauté scientifique britannique. La reine Victoria a de quoi être agacée : les vampires sont à fleur de peau, et quelque chose ne va pas du côté de la meute de loups-garous locale. Pour couronner le tout, la meilleure amie de Rue, Primrose, persiste à se fiancer à un militaire peu recommandable. Mais Rue a également des problèmes personnels. Son père vampire est en colère, son père loup-garou est fou, et sa tapageuse de mère est tout à la fois. Mais, le pire, c'est que Rue commence à comprendre ce qui se passe vraiment : ils ont peur... 

Mon avis

Je suis assez dubitative quant à cette lecture. Pour ceux qui suivent le blog, vous connaissez mon amour inconditionnel pour la saga du Protectorat de l'ombrelle, la préquelle du Protocole de la crème anglaise. Du coup, j'ai beaucoup de mal à m'avouer que ce second tome n'est malheureusement pas à la hauteur de la saga mère, ni même du premier tome de la suite. Le résumé donne envie ceci dit, mais pour ceux qui se lanceront dans la lecture de ce tome 2, ils se rendront rapidement compte que les éléments mis en avant par la 4ème de couverture ne sont pas suffisamment exploités. 

En effet, ce que ne dit pas le résumé, c'est que le tome tout entier se concentre sur la romance entre Rue et Quenel. Cette histoire du genre "je t'aime moi non plus" prend le pas sur tout le reste... ce qui me dérange au plus haut point. Qu'il y est un peu de romance n'est pas un problème en soi, bien au contraire, mais lorsque cela éclipse le reste, je dis non. 

Autre point qui m'a chagrinée, c'est le rythme de l'histoire. Tout au long du roman, les personnages sont sur la Coccinelle à la crème, et n'en sortent que très rarement. Et j'avoue que c'est un élément qui ne m'intéresse pas. Le voyage en lui même m'ennuie, que cela soit dans ce roman précis ou dans tout autre histoire. J'aime voir les personnages évoluer dans un endroit précis. Bizarrement, dès que je lis de la fantasy, du fantastique ou comme ici du steampunk, tous les passages qui ont attrait aux déplacements des personnages m'ennuient au plus haut point.... C'est systématique  Et le problème ici, c'est que notre joyeux petit groupe est constamment en déplacement. Et le fait qu'il soit en déplacement implique qu'il n'arrive pas grand chose malheureusement. Du coup on va se concentrer sur les personnages et principalement sur Rue et sa relation avec Quenel... bref un ennui. J'aurais adoré avoir plus d'éléments sur la relation entre Primrose et Tashérit par exemple. Cette relation est vraiment intéressant mais bien trop peu exploitée. J'espère qu'elle le sera plus dans le tome 3, apparemment centré sur Primrose. 

Il n'y a pas non plus que du mauvais, loin de là. Ce tome permet le retour d'un personnage primordial de la première saga. Je vous laisse le découvrir. Toujours est-il que cette mystérieuse personne va nous permettre dans apprendre bien plus sur le passé du fameux Alessandro Tarabotti, le grand-père de Rue. Alexia elle-même sera de la partie. La retrouver m'a vraiment fait chaud au coeur. C'est une personne que j'adore vraiment. On voit sa relation avec Rue évoluer un peu et c'est agréable à voir. 

Enfin, et c'est là mon plus grand désarroi, on comprend enfin l'intrigue de ce tome 2 à la toute fin du livre.... Un élément déclencheur nous tombe sur le coin du nez de façon complètement inattendue, mais l'auteure ne le développe absolument pas. Les personnages eux-mêmes ne semblent pas s'en préoccuper... mais il aurait fallu que cet élément intervienne dès le début de l'histoire, ce qui aurait rendu l'intrigue beaucoup plus intéressante... Car au final, je n'arrive toujours pas à comprendre de quoi il en retournait.  J'espère vraiment qu'on en saura plus dans les tomes suivants parce que j'ai trouvé cela très gros et pourtant complètement survolé... 


En conclusion

Des deux sagas, c'est le tome que j'ai le moins apprécié. Peu de rythme, une romance qui prend le pas sur l'intrigue, elle-même complètement sous exploitée. Je me rends bien compte que je suis très négative sur ce roman, mais c'est parce que j'aime tellement cet univers, que j'ai du mal à accepter le fait d'avoir eu autant de difficultés à terminer ce livre.  J'espère que la suite rattrapera cette baisse de régime... car je reste une grande fan !

Le Protocole de la crème anglaise
T2 - Imprudence
T3 - Compétence

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire