Les Haut Conteurs T1 : La Voix des Rois de Patrick McSpare et Olivier Péru



Editeur : France Loisirs,  10/12


Résumé 4ème de couverture : 1190, royaume d'Angleterre. À treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoires et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean. Il s'enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit... mais un matin, il ne revient pas. L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui même Haut-Conteur ?



J'ai déjà quelques sagas en cours, qui attendent bien sagement sur ma nouvelle bibliothèque que je les sorte et les continue. Mais les Haut-Conteurs, c'est une série de livres qui me faisait de l'oeil depuis bien trop longtemps. Cet homme et sa cape rouge en couverture, ce résumé intriguant... j'avoue qu'il ne m'en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité. D'autant plus que j'ai déjà l'intégralité de la saga dans ma PAL. Alors je me suis dit, pourquoi pas ? Je me suis donc lancée. Et cela, sans le moindre regret.


Le premier tome des Haut-Conteurs est un véritable coup de coeur. Certainement le premier de la sorte depuis que j'ai repris la lecture il y a trois mois. Un fond moyenâgeux, un contexte mystique et une intrigue digne d'un film d'horreur... tout est réuni pour créer une histoire prenante et haletante. On y retrouve également des créatures magiques connues telle que les goules et les vampires. Ajouté à cela la plume fluide et dynamique de Patrick McSpare et Olivier Péru, et vous obtenez le premier tome d'une saga qui promet d'être absolument palpitante. 

Dans La Voix des Rois, vous découvrez une nouvelle caste de personnages, celle des Haut-Conteurs. Ces personnages que l'on reconnait facilement à leur cape pourpre, sont hautement respectés par la populace. Voyageurs émérites, ils sont toujours en mouvement afin de ne passer à côté d'aucune histoire potentiellement intéressante. Les Haut-Conteurs vouent leur vie à la recherche et à la  documentation. Ils sont un véritable puits de culture. Mais ce qui leur vaut le titre de Haut-Conteurs est évidemment leur voix, et la façon dont ils s'en servent pour raconter toutes les histoires dont ils ont un jour été les acteurs ou témoins. Cette voix aussi appelée la voix des Rois, possède un pouvoir captivant. Ils peuvent l'utiliser de bien des façons, et chaque Haut-Conteurs a une voix de Rois unique, qu'il doit trouver au fur et à mesure de son apprentissage. De plus, ils sont formés au combat, afin d'assurer leur propre protection lors de leurs nombreux déplacements. Ce sont des personnages érudits, qui possèdent des capacités de toute sorte. Au terme d'un certain nombre d'aventures, chacun d'entre eux obtient un nom qui décrit sa personnalité, tel que Corwyn le Flamboyant par exemple. Avec un nom pareil, je vous laisse imaginer le caractère qu'il peut avoir !

Comme on peut souvent le voir dans la littérature jeunesse, le héros principal est un jeune adolescent au destin prophétique, même si dans ce cas précis, Roland a un petit peu forcé les choses, en se jetant les bras grands ouverts dans l'aventure. C'est ce qui rend l'histoire vraiment intéressante. Outre tout le contexte fantastique, ce que j'ai particulièrement apprécié c'est la psychologie autour du personnage de Roland, qui se pose beaucoup de questions tout au long du roman. Malgré l'aventure périlleuse dans laquelle il s'est lancé, il reste un garçon de 13 ans qui voit sa vie chamboulée du jour au lendemain. Et les autres personnages ne sont pas en reste. Mathilde la Patiente ainsi que William le Ténébreux, Haut-Conteurs reconnus, prendront en charge Roland, et partiront à l'aventure à ses côtés. Chacun à leur manière nous éclairera sur ce qu'est la profession de Haut-Conteurs. Ils sont vraiment très intéressants, et j'espère en apprendre beaucoup plus sur eux dans la suite de la saga, notamment sur le personnage Mathilde.

Enfin, l'intrigue elle-même ravira tous les amateurs de bonnes fantasy. Actions, mystères et secrets jalonneront les divers chapitres. Bien des surprises attendront également le lecteur. J'ai trouvé ce roman complet. Ce premier tome n'était pas qu'une introduction à la saga, mais belle et bien une histoire à part entière. Au-delà de l'action et des énigmes de l'intrigue, l'atmosphère de l'histoire est également très sombre. J'avoue qu'à plusieurs reprises, j'ai eu la chaire de poule. Il faut dire que les auteurs n'y vont pas de main morte. Traque dans le noir, yeux jaunes qui brillent dans la nuit, silhouettes ténébreuses cachées dans les bosquets...

Tous les ingrédients sont réunis pour qui aime les histoires qui font peur. Et ça marche ! 


  

Commentaires

  1. Tu devrais adoré la suite (^-^) J'ai lu le cinquième tome il y a peu de temps et c'est vraiment une super saga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis sûre :D j'ai hâté de me lancer dans la lecture du second tome :) merci pour ton passage sur mon blog ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire