Mercy Thompson T5 : Le Grimoire d'Argent

Le Grimoire d'Argent de Patricia Briggs


Edition : Milady

Format : Epub

Année d'édition : 2011
Poids : 532,06 ko

Résumé Feedbooks :
Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances. Après avoir passé les derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains : les secrets qu'il renferme sont sur le point d'être révélés. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels : sa maison a brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dissensions apparues au sein de la meute. Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie... pas facile quand on est sous pression !


Mon avis

Avec ce tome 5, je me rapproche doucement des derniers livres de Mercy traduits en français. Le 7 est sorti il y a peu aux USA. J'attends avec impatience sa sortie en France ! Pour en revenir à ce tome 5, il est dans le continuité des précédents. L'univers de Patricia Briggs est toujours aussi bien tenu. Elle s'approprie des mythes de toute sorte et les utilise intelligemment. Encore une fois, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire une des aventures de Mercy, mais pour le coup, la fin ne m'a pas convaincue autant que les autres.


Une intrigue au royaume des faes... encore.

Oui je vous avoue que les faes ne sont pas les créatures magiques que j'aime le plus. Et dans la mesure où c'est le deuxième tome qui y est consacré (après un tome pour les loups-garous, et deux pour les vampires), j'appréhendais ce qui allait se passer. On se souviendra de ce qu'aura vécu Mercedes à la fin du tome 3, lui aussi centré sur les faes... Autant dire que je ne partais pas rassurée. 

Cependant, l'issu de ce tome sera moins tragique que celle du Baiser de fer. Pour le coup, le grand méchant de l'histoire n'en veut pas spécialement à Mercedes, mais s'intéresse particulièrement à un grimoire qu'elle avait emprunté (souvenez-vous) dans le tome 3, et qu'elle n'avait pas rendu depuis. C'est ce que j'aime avec Patricia Briggs. Elle incorpore à son histoire des éléments qui sur le coup, ne nous paraissent qu'anodins, mais qui prennent toute leur importance dans les livres suivants. Je pense toujours à la petite Kara, mordue à l'âge de 10 ans, dont on rencontre le papa dans le tome 2. L'histoire est à peine énoncée, mais je suis sûre qu'on retrouvera cette petite soit dans la suite les aventures de Mercy, soit dans celles d'Anna et Charles (le spin-off Alpha & Omega) ! 

Concernant les faes, l'intrigue ne tourne pas spécialement autour de leurs mythes et légendes. L'intrigue en elle-même n'était là que pour introduire un personnage supplémentaire. Ce même personnage permettait de résoudre un autre problème de Mercy, certainement bien plus important que tout le reste. On se rend bien vite compte qu'il ne s'agit que d'un prétexte à autre chose. Résultat, l'histoire du grimoire d'argent n'est pas spécialement intéressante.


Du grabuge côté loup-garou

Heureusement, nos amis lycanthropes ne sont pas en reste. D'un côté, les pensées de Mercy sont parasitées par celles de la meute, qui ne voit pas d'un bon oeil sa venue parmi les loups d'Adam. De l'autre, Mercy ne peut plus faire fi de la dépression de Samuel, qui s'aggrave de jour en jour. Vous l'aurez compris, elle n'a pas le temps de s'ennuyer. 

Notre héroïne va oeuvrer sur plusieurs fronts, mais Patricia Briggs nous prouve encore une fois qu'elle sait développer plusieurs intrigues en parallèle, sans que cela ne paraisse invraisemblable. Ces histoires de meute et de loup dépressif vont nous permettre d'en découvrir bien plus encore sur les loups-garous et leurs modes de fonctionnement. 

Et pout le coup, elle nous immerge complètement dans la meute d'Adam. On y apprend plus en détail la hiérarchie qui la régit. Des personnages que l'on a vu à peu de reprises s'affirment un peu plus tel que Marie Jo, Aurielle ou Darryl. J'ai beaucoup aimé les passages où ils étaient impliqués. Cela évitait de tomber dans la ritournelle Mercy-Adam-le grand méchant. 

Ce cinquième livre fait également la part belle à Samuel. Le vieux loup ne supporte plus sa solitude. Cette intrigue, pourtant dissociable des deux autres au début de l'histoire, s'est accolée à celle des faes vers la fin. Un jeu qui aurait pu être mené habilement par Briggs. Malheureusement, j'ai trouvé le dénouement un peu expédié. Je pense que l'auteur aurait pu tirer un peu plus sur la corde, car il y avait matière à approfondir. 


-*-*-*-*-*-

Malgré l'histoire des faes, j'ai aimé ce tome 5. Mercy est fidèle à elle-même, et semble être la seule à pouvoir tout gérer. Elle a toujours son caractère fort et ses répliques sarcastiques, et on ne l'en aime qu'encore plus. J'ai déjà lu le tome 6 dont l'article arrivera sous peu. Et tout ce que je peux dire, c'est que je les ai aimés autant l'un que l'autre !

Commentaires