Pages

Pages - Menu

samedi 4 janvier 2020

Les Prélats de Fanéas T3 : La Résistance d'Amiran


Editions : Feryl, 2019, 543 pages.

Résumé : Asté et Cléroa se dirigent vers le domaine des grands lacs afin de retrouver Morgana et de fortifier les pouvoirs de la larmia. Toutefois, la route vers l'aqua-monde est plus périlleuse qu'il n'y paraît. Les lacs souterrains qui abritaient jadis des villes comme Caelia se sont refermés sur eux-mêmes et le temple du Sud, Avalon, semble hors d'atteinte. 
Pendant que Cléora renoue difficilement avec ses origines, Noctis et Niall travaillent de concert pour réformer l'armée rebelle. Malheureusement, les factions de la résistance ont du mal à s'accorder et les tensions sont légions. Le roi Bosham, que cette rébellion excède, entend bien profiter de cette faiblesse pour en finir. Alors qu'il prépare son armée, les prélats se lancent dans une course contre la montre, espérant renforcer leurs positions avant que Maboroshi ne leur porte le coup fatal.

Mon avis

Quel bonheur de retrouver Astéria et ses Prélats. Nous avons la chance d'avoir une saga extraordinaire, publiée régulièrement : un an d'attente entre deux tomes, c'est parfait. J'avais tellement hâte de les retrouver. D'ailleurs, on les retrouve exactement là où on les avait laissés ! Le groupe est désormais séparé en deux. Asté et Cléora se rendent dans le fief de cette dernière afin de renforcer son pouvoir, pendant que les garçons, restés à Delphes, préparent la bataille à venir. La guerre est bien là. Après les batailles précédentes, la reine et ses prélats ont besoin de reprendre des forces.

Comme dans les tomes précédents, les héros vont voyager dans des régions très différentes : les domaines des Grands Lacs, les Mines de Bald du royaume de Mystfolk ainsi que la ville démoniaque de Gram du royaume d'Endor. Enfin, c'est la capitale de Fanéas elle-même que nous visiterons : Baseen-Dar. Autant d'endroits nommés dans les précédents ouvrages et que j'avais hâte de découvrir. La diversité des paysages est incroyable. J'ai particulièrement adoré la région des Larmias, que j'avais hâte de parcourir. Après Ase-gaard, les îles du Prélat du vent, Delphes et la forêt des Selvans, domaines du Prélats de la Terre, je trépignais d'impatience à l'idée de découvrir les terres du Prélat de l'eau. J'ai reçu un poster réalisé par l'autrice qui illustre les domaines des Grands Lacs. Et c'est magnifique. J'espère que nous aurons aussi la possibilité de visiter le territoire du Prélat du feu dans le tome 4. Cela permettrait de boucler la boucle. 

Revenons à l'histoire. Celle-ci avance très bien. La guerre est bien là, et les protagonistes s'impliquent corps et âme pour sauver Fanéas. Astéria est tiraillée entre ses devoirs de Reine, la volonté de protéger ceux qu'elle aime et son amour pour Kaede. Les décisions qu'elle aura à prendre ne seront vraiment pas faciles. Elle parait plus mature que dans les précédents tomes. Elle a enfin accepté ses sentiments pour le Prélat du Feu, même si leur amour passe après Fanéas et les besoins de l'alliance. Là où ce tome trois assure vraiment, c'est par rapport aux origines de certains personnages, à leur histoire personnelle, à leur vécu. De nombreux éléments nous sont révélés, sur Cléora, Freya, Maboroshi ou encore Noctis. J'ai adoré découvrir tout cela et beaucoup de choses m'ont agréablement surprise. Le lien entre Freya et Astéria est aussi décortiqué et dévoilé. Et je dois dire que je ne m'attendais pas à tout cela ! 

Pour ce qui est de la romance, elle est toujours bien présente dans ce troisième tome, mais elle ne prend pas le dessus sur l'action. Elle fait partie de l'intrigue. En général, ce n'est pas ma tasse de thé, mais dans cette histoire, j'adore. Je regrette même de ne pas voir assez de Cléora/Noctis, mes petits chouchous. Quant à la relation entre Kaede et Astéria, comme précisé précédemment dans la chronique, elle va prendre beaucoup plus d'ampleur. Les deux jeunes gens acceptent leurs sentiments mutuels, mais dans un contexte de guerre comme celui-là, et par rapport aux obligations d'Astéria en tant que reine, il sera difficile pour eux de vivre leur vie de couple comme ils le voudraient. Je suis moins attirée par cette relation, c'est vrai. Certainement parce que je n'apprécie pas autant les deux personnages que les prélats de l'eau et de la terre. 

Enfin, il est important de signaler que d'importantes décisions sont prises dans ce livre. Des décisions qui auront de grandes conséquences sur l'avenir de Fanéas. Cela démontre que l'auteure n'hésite pas à mettre en jeu la vie et l'intégrité de ses personnages. La saga passe alors dans une toute nouvelle dimension, plus mature, plus sombre et plus tranchante. 



En conclusion

Evidemment, je suis impatiente de lire le tome suivant, mais je n'oublie pas que c'est le dernier ; celui qui mettra un point final aux aventures d'Astéria et de ses Prélats. En attendant, ce tome trois ravira tous les fidèles lecteurs et lectrices de cette saga. Il monte crescendo en intensité. Comme son nom l'indique, il prépare l'alliance d'Amiran, l'alliance des résistants, pour ce qui sera très certainement la grande et dernière bataille du tome 4.  Je ne peux que vous conseiller cette saga si vous ne vous êtes pas encore lancés !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire